• Création de l'Association

    A l'origine...

    Il y a moins de 10 ans, l’Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers a décidé, avec la Congrégation du Bon Pasteur, de relancer la production de vin sur le dernier hectare de vignes présent dans la ville d’Angers.

    Pour cela, le projet s’est orienté vers la production d’un vin blanc sec vieilli en fûts de chêne, dans l’esprit d’une AOC Savennières de haute valeur gustative.

    Des efforts importants ont été consentis : arracher les anciennes vignes pour replanter l’ensemble de la parcelle en Chenin ; associer des vignerons reconnus (Damien Laureau, vigneron à Savennières ; son vin le plus connu : Le Bel Ouvrage) pour la réalisation de la vinification ; dédier une partie de la charge d’enseignants-chercheurs de le Groupe ESA pour la gestion de la vigne, le marketing et la commercialisation…

    Malgré cela, le projet a été abandonné par le Groupe ESA au début de l’année 2010, principalement pour des raisons économiques.

    Ce premier projet, mené par le Groupe ESA, avait initié une action de valorisation d’un patrimoine culturel, agricole, gastronomique et social.

     

    Un collectif composé d'agronomes (dont certains maîtrisent la conduite de la vigne, l’œnologie et l’agriculture biologique), de chargés de mission circuit-courts, de chargés de développement culturel et touristique, de restaurateurs, et plus globalement de personnes passionnées par la mise en valeur d’un patrimoine agricole/viticole respectueux de la société, s’est engagé dans la continuité de cette première initiative pour lui redonner un nouveau souffle.

    Objectifs de l'association Vigne en Ville Angers

    Cet engagement se fait dans le cadre d’un projet associatif (Vigne en Ville Angers) dans le but de produire un vin :

    1. Produire un vin de haute valeur gastronomique (un blanc sec et un pétillant naturel)

    Deux vins selon le potentiel viticole (Un vin sur le côteau (vinification fût de chêne), Un vin sur les plateaux (vinification en pétillant naturel)

     2. Etre à la pointe de ce qu’on attend de nos sociétés en matière de respect de l’environnement

    Conversion à l’Agriculture Biologique (AB)

    Utilisation de la vigne comme un observatoire de l’effet de la conversion à l’agriculture biologique de parcelles végétalisées urbaines sur la faune et la flore

    3. Recréer du lien entre la société et l’agriculture, le territoire et le patrimoine local

    Recenser dans les archives de la ville les documents sur l’histoire de la vigne, de la congrégation et de l’étang Saint Nicolas et rédiger des documents de valorisation du patrimoine de la vigne

    Participer aux journées du Patrimoine, Réaliser des visites guidées de la vigne

    Mettre en place des événements culturels ponctuels

    Réaliser des activités avec écoles, universités...

    4. Ouvrir le projet vers la population angevine mais aussi extérieure à la ville

    Conserver le nom Coeur D’Angers

    Faire participer les adhérents à la vie de l’association et aux activités de conduite de la vigne et de la vinification

    Installer des panneaux explicatifs présentant la vigne et son histoire (entrée du parc)

     

    L'association a été créée en décembre 2010 et compte aujourd'hui une centaine d'adhérents.

    Le plus gros de son activité a été de mettre en place la gestion de la vigne, la relation avec la congrégation.

    Elle a débuté quelques activités sur le suivi de la biodiversité (cf documents dans la salle) avec des étudiants de l'ESA.

    Elle débute également un travail autour de l'histoire de la vigne.

    Elle a lancé la conversion à l'AB et a déjà été contrôlée une fois (vin sous certif AB dans 3 ans ; attention seul le raisin est AB, pas la vinification).


    Tags Tags : , , , , ,