• Quelles activités à la vigne ?

    Depuis deux semaines, la végétation montre le bout de son nez, et petit à petit la vigne se pare de vert, dans ses branches mais aussi à ses pieds. Les premiers travaux vont débuter, et se poursuivre tout au long de la campagne ! C'est le moment de faire un petit récapitulatif avant de se lancer dans les travaux, pour ne rien oublier.

     

     Travaux en vert

    Les travaux dits "en vert" sont tous les travaux que nous allons réaliser sur la vigne alors qu'elle est en pleine végétation, afin de préparer la récolte au plan qualitatif et quantitatif. Ce sotn des travaux manuels, où nouis allons directement jouer sur l'architactrue des ceps, en général en enlevant des parties de la vigne.

    Ebourgeonnage

    Première activité, puisque nous débuterons dés le weekend prochain, l'ébourgeonnage. Cela consiste à éliminer des rameaux afin de seléctionner ceux qui nous permettrons dans un premier temps d'assurer une bonne répartition de la végétation et donc une bonne maturité, et dans un second temps de permettre de faire la taille telle que nous la souhaitons. C'est le complément de la taille que nous avons réalisé cet hiver. Cette opération peut commencer dés que les rameaux ont atteint 5-6 feuilles étalées (ce qui ne saurait tarder au moment où j'écrit ces lignes), et durer jusqu'à ce que les rameaux deviennent trop dur pour être briser facilement à la main, soit pendant un mois environ.

    Effeuillage

    L'effeuillage consiste comme son nom l'indique à retirer des feuilles de la vigne, mais pas n'importe comment et n'importe où ! L'objectif est de favoriser l'exposition des grapes au soleil, pour favoriser leur maturité, et de limiter les risques de maladies (à la fois en ayant un microclimat moins humide et confiné, et en exposant les grappes aux UV, auquels l'oïdium est très sensible). Cette opération peut débuter à la floraison, de mi-juin à fin juin en général.

    Eclaircissage

    Cette opération, parfois appelée "vendange en vert" consiste à éliminer des grappes, pour favoriser la maturié de celles qui reste et éviter les entassements propoces à la pourriture grise (Botrytis cinerea). Cette opération se réalise autour de la véraison (stade auquel les baies changent de couleur (de vertes à jaune ou rouges) et de texture (de dures à molles). A priori, nous ne devrions pas y avoir recours car cette technique présente des inconvénients, notemment celui d'entrainer une mise en reserve accrue, qui entraine une augmentation ou au moins un maintien de la vigueur, alors que nous assayons de la réduire sur nos parcelles.

     Entretien du sol

    La partie entretien du sol pour nous se limitera à des tontes lorsque l'enherbement deviendra trop envahissant, et à des séances de binage pour éliminer des plantes indésirables (lierres, jeunes arbres et arbustes...). Ces travaux sont peu dépendant du stade de la vigne, ils dépendent plus de la pousse de l'neherbement et peuvent donc se fiare un peu tout le temps en cours de campagne.

    Traitements

    Les principales maladies qui s'attaquent à la vigne en Val de Loire sont le Mildiou et l'Oïdium. Ces deux maladies expliquent  elles seules 80 % des usages de pesticides effectués en viticulture, et nous n'y couperons pas. La parcelle du bon pasteur est particulièrement sensible à l'Oïdium, amis le Mildiou peut tout aussi bien s'y attaquer. En agriculture biologique, on utilise pour lutter contre ces maladies du Soufre (contre l'Oïdium) et du Cuivre (sous forme de Sulfate de Cuivre, c'est la fameuse bouillie bordelaise, mais on trouve d'autres formes comme l'Hydroxide de Cuivre prmettant de mettre des doses plus faible de cuivre pour la même efficacité).

    Pour la petite histoire, quand l'Oïdium est arrivé en France au XIX° siècle (en 1845), les vignerons étaient tellement démunis qu'ils ont tout essayé, et se sont rendu compte que les vignes dans lesquelles des processions religieuses étaient organisées étaient moins touchées par la maladie. En fait, il s'averra que c'était le Soufre brulé lors de ces processions qui était efficace ! Légende ou vérité historique, je ne sais pas, mais l'histoire est savoureuse ! En ce qui concerne le Mildiou, par contre l'histoire est vérifiée : quelques années après l'arrivée du Mildiou en France (en 1873), les raisins étaient devenus très rare et les vols étaient courant, un viticulteur de Bordeaux décida donc de badigeonner ses vignes de Sulfate de Cuivre afin de décourager les voleurs... Alexis Millardet, un docteur en phytopathologie de l'université de Bordeaux passait par là, et remarqua que ces vignes étaient indemne de Mildiou !

    Pour revenir à nos préoccupations plus immédiates, le Soufre comme le Cuivre sont deux produit dits de "Contact", donc lessivables en cas de pluie (plus de 20 mm) et aynt une durée d'action (rémanence) d'une semaine environ, ce qui veut dire qu'en période de risque, il faut renouveller les traitements toutes les semaines ! Vous me voyez venir, les premiers traitements pourraient démarrer dés le 8 mai pour le Mildiou, et sans doute d'ici fion Mai pour l'Oïdium, et ce jusque Juillet voire début Aout selon les conditions climatiques !

    Entretien des abords

    Enfin, il faut que nous entretennions tous les abords de la vigne, à la fois parce que cela fait partie de notre accord avec la congrégation et pour nous permettre de circuler dans la parcellle autour de la vigne sans être génés. Là encore, c'est un travail qui n'a pas de période particulière, nous pouvons le faire en fonction des disponibilités.

    Travaux des vignes 2012
    Période---Mai-------Juin-----Juillet-----Aout---Septembre-
    Ebourgeonnage X        
    Effeuillage   X      
    Tonte et binage X X  X    
    Traitements X X X X  
    Entretien des abords X X X